Port à la Duc
Découvrir
object(stdClass)#203 (21) {
  ["id"]=>
  string(3) "135"
  ["menutype"]=>
  string(8) "mainmenu"
  ["title"]=>
  string(20) "Nature dans la ville"
  ["alias"]=>
  string(20) "nature-dans-la-ville"
  ["note"]=>
  string(0) ""
  ["route"]=>
  string(30) "decouvrir/nature-dans-la-ville"
  ["link"]=>
  string(47) "index.php?option=com_content&view=article&id=53"
  ["type"]=>
  string(9) "component"
  ["level"]=>
  string(1) "2"
  ["language"]=>
  string(1) "*"
  ["browserNav"]=>
  string(1) "0"
  ["access"]=>
  string(1) "1"
  ["params"]=>
  object(JRegistry)#356 (1) {
    ["data":protected]=>
    object(stdClass)#357 (34) {
      ["show_title"]=>
      string(0) ""
      ["link_titles"]=>
      string(0) ""
      ["show_intro"]=>
      string(0) ""
      ["info_block_position"]=>
      string(0) ""
      ["show_category"]=>
      string(0) ""
      ["link_category"]=>
      string(0) ""
      ["show_parent_category"]=>
      string(0) ""
      ["link_parent_category"]=>
      string(0) ""
      ["show_author"]=>
      string(0) ""
      ["link_author"]=>
      string(0) ""
      ["show_create_date"]=>
      string(0) ""
      ["show_modify_date"]=>
      string(0) ""
      ["show_publish_date"]=>
      string(0) ""
      ["show_item_navigation"]=>
      string(0) ""
      ["show_vote"]=>
      string(0) ""
      ["show_tags"]=>
      string(0) ""
      ["show_icons"]=>
      string(0) ""
      ["show_print_icon"]=>
      string(0) ""
      ["show_email_icon"]=>
      string(0) ""
      ["show_hits"]=>
      string(0) ""
      ["show_noauth"]=>
      string(0) ""
      ["urls_position"]=>
      string(0) ""
      ["menu-anchor_title"]=>
      string(0) ""
      ["menu-anchor_css"]=>
      string(0) ""
      ["menu_image"]=>
      string(0) ""
      ["menu_text"]=>
      int(1)
      ["page_title"]=>
      string(0) ""
      ["show_page_heading"]=>
      int(0)
      ["page_heading"]=>
      string(0) ""
      ["pageclass_sfx"]=>
      string(0) ""
      ["menu-meta_description"]=>
      string(0) ""
      ["menu-meta_keywords"]=>
      string(0) ""
      ["robots"]=>
      string(0) ""
      ["secure"]=>
      int(0)
    }
  }
  ["home"]=>
  string(1) "0"
  ["img"]=>
  string(0) ""
  ["template_style_id"]=>
  string(1) "0"
  ["component_id"]=>
  string(2) "22"
  ["parent_id"]=>
  string(3) "106"
  ["component"]=>
  string(11) "com_content"
  ["tree"]=>
  array(2) {
    [0]=>
    string(3) "106"
    [1]=>
    string(3) "135"
  }
  ["query"]=>
  array(3) {
    ["option"]=>
    string(11) "com_content"
    ["view"]=>
    string(7) "article"
    ["id"]=>
    string(2) "53"
  }
}

Ne traitez pas à proximité de l’eau

 

Ne traitez pas à proximité de l’eau N° 632 Afin de préserver la qualité des eaux, il est interdit d’utiliser tous produits phytopharmaceutiques (désherbants, fongicides, anti-limaces, …) :

1. A moins de 5 mètres minimum des cours d’eau, plans d’eau .

2. Dans et à moins de 1 mètre de la berge des fossés (même à sec), collecteurs d’eaux pluviales, points d’eaux, puits, forages ne figurant pas sur les cartes IGN 1/25 000

3. Sur avaloirs, caniveaux et bouches d’égout Ces points d’eau sont constitués :

 D’une part par les cours d’eau tels que définis par l’article L.215-7-1 du code de l’environnement. L’information cartographique concernant ces cours d’eau est mise à disposition du public sur le site internet des services de l’Etat www.cotes-darmor.gouv.fr

 Et d’autre part par les autres éléments du ré- seau hydrographique (hors cours d’eau) figurant sur les cartes 1/25 000 de l’Institut Géographique National. Tous les utilisateurs de pesticides sont concernés : particuliers, collectivités, agriculteurs et entrepreneurs.

En cas d’infraction, les peines encourues peuvent aller jusqu’à 150 000 € d’amende et 6 mois d’emprisonnement

 

 

.

Objectif 0 phyto

0 phyto 2015

Le plan Écophyto a pour objectif de réduire l’utilisation des pesticides.

D’ici à 2019, deux avancées majeures vont voir le jour :

• la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit qu’au 1er janvier 2017, les institutions publiques ne pourront plus utiliser de produits phytosanitaires dans les espaces verts, forêts et promenades ouvertes au public ;

• elle interdit aussi l’utilisation de produits phytosanitaires par les particuliers, à partir de 2019. Les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés.

 

 

 

Fréhel, couronnée 3ème fleur depuis 2014

 

 logo villefleurie3

Cette troisième fleur met en avant le travail quotidien de l'équipe des espaces verts de Fréhel. Art de la composition, qualité des plantes et justesse de l'arrosage, Fréhel a aussi remporté  le premier prix du Pays touristique de Dinan et le premier prix départemental de Villes et Villages fleuris pour l'office de tourisme.

 

« Nous gérons 500 m2 de massifs fleuris, explique Jean-Michel Bertho. Ce sont 18 000 plants par an dont 85 % sont issus de la serre municipale. Le fleurissement tient compte des retours faits par les habitants mais aussi des touristes. Chaque année, je trouve une plante originale et peu connue qui questionne le jury. »

 

Fréhel avait décroché sa première fleur en 2008 et la seconde en 2013. Elle en a aujourd'hui trois sur quatre...

 

- surfaces gazon : 18ha

- massifs fleurs : 500m²

- gazons fleuris : 100m²

- massifs arbustes : 3000m²

- îlots directionnels : 3 (aménagé de tapis de sedum) 

 fleurissement3

Depuis quelques années, la gestion de l'eau et du déherbage sont des priorités, en effet les traitements chimiques ont diminués de 95%.

 

Environ 18000 plants sont issus de semis réalisés dans les serres des Services Techniques et espaces verts de Fréhel, ce qui représente environ 85% des plantations sur la commune.

 

 

Anse-du-Croc-ETE

 

Sommaire