Port à la Duc
Découvrir
object(stdClass)#212 (21) {
  ["id"]=>
  string(3) "230"
  ["menutype"]=>
  string(8) "mainmenu"
  ["title"]=>
  string(32) "Chapelle de Sables d'Or Les Pins"
  ["alias"]=>
  string(32) "chapelle-de-sables-d-or-les-pins"
  ["note"]=>
  string(0) ""
  ["route"]=>
  string(65) "decouvrir/histoire-et-patrimoine/chapelle-de-sables-d-or-les-pins"
  ["link"]=>
  string(47) "index.php?option=com_content&view=article&id=60"
  ["type"]=>
  string(9) "component"
  ["level"]=>
  string(1) "3"
  ["language"]=>
  string(1) "*"
  ["browserNav"]=>
  string(1) "0"
  ["access"]=>
  string(1) "1"
  ["params"]=>
  object(JRegistry)#374 (1) {
    ["data":protected]=>
    object(stdClass)#375 (34) {
      ["show_title"]=>
      string(0) ""
      ["link_titles"]=>
      string(0) ""
      ["show_intro"]=>
      string(0) ""
      ["info_block_position"]=>
      string(0) ""
      ["show_category"]=>
      string(0) ""
      ["link_category"]=>
      string(0) ""
      ["show_parent_category"]=>
      string(0) ""
      ["link_parent_category"]=>
      string(0) ""
      ["show_author"]=>
      string(0) ""
      ["link_author"]=>
      string(0) ""
      ["show_create_date"]=>
      string(0) ""
      ["show_modify_date"]=>
      string(0) ""
      ["show_publish_date"]=>
      string(0) ""
      ["show_item_navigation"]=>
      string(0) ""
      ["show_vote"]=>
      string(0) ""
      ["show_tags"]=>
      string(0) ""
      ["show_icons"]=>
      string(0) ""
      ["show_print_icon"]=>
      string(0) ""
      ["show_email_icon"]=>
      string(0) ""
      ["show_hits"]=>
      string(0) ""
      ["show_noauth"]=>
      string(0) ""
      ["urls_position"]=>
      string(0) ""
      ["menu-anchor_title"]=>
      string(0) ""
      ["menu-anchor_css"]=>
      string(0) ""
      ["menu_image"]=>
      string(0) ""
      ["menu_text"]=>
      int(1)
      ["page_title"]=>
      string(0) ""
      ["show_page_heading"]=>
      int(0)
      ["page_heading"]=>
      string(0) ""
      ["pageclass_sfx"]=>
      string(0) ""
      ["menu-meta_description"]=>
      string(0) ""
      ["menu-meta_keywords"]=>
      string(0) ""
      ["robots"]=>
      string(0) ""
      ["secure"]=>
      int(0)
    }
  }
  ["home"]=>
  string(1) "0"
  ["img"]=>
  string(0) ""
  ["template_style_id"]=>
  string(1) "0"
  ["component_id"]=>
  string(2) "22"
  ["parent_id"]=>
  string(3) "137"
  ["component"]=>
  string(11) "com_content"
  ["tree"]=>
  array(3) {
    [0]=>
    string(3) "106"
    [1]=>
    string(3) "137"
    [2]=>
    string(3) "230"
  }
  ["query"]=>
  array(3) {
    ["option"]=>
    string(11) "com_content"
    ["view"]=>
    string(7) "article"
    ["id"]=>
    string(2) "60"
  }
}

Dès  la création de la station de Sables d'Or, la nécessité d'un lieu de culte s'impose. Une chapelle provisoire en bois est construite entre les grandes et les petites arcades.

Le reporter de "Sables d'Or Gazette" indique que, depuis le début de la saison 1928:

"La messe est célébrée chaque dimanche dans une baraque ressemblant très peu à un lieu de culte. Portant, l'intérieur sobre et clair avec son minuscule autel de bois blanc est d'un aspect agréable et les fidèles viennent nombreux. L'office rappelle ceux célébrés au front pendant la guerre, et, dans sa simplicité, cette célébration du culte ne manque pas de grandeur. Mais c'est trop peu pour notre plage. Plusieurs projets d'églises, voire de cathédrales, ont été soumis au comité de direction. Mais les uns furent jugés trop vastes, d'autres trop modestes. A la vérité, nous savons qu'une généreuse donatrice s'occupe des formalités nécessaires auprès des autorités locales et ecclésiastiques pour doter une plage d'une église digne d'elle et de ses habitués".

Pol Abraham (1891-1966), un des architectes des Sables d'Or, très remarqué pour sa maîtrise des techniques de construction et du béton armé, proposa un projet de chapelle inspirée de celle qu'il réalisa pour le sanatorium de Plaine Joux sur le plateau d'Assy: magnifique voûte en ogive en béton avec fresque de son ami le peintre mexicain Angel Zarraga ( 1886-1946)

La crise économique de 1929, la mort de Roland Brouard en 1934 entraînèrent l'abandon de tous les projets.

Une chapelle en bois fut néanmoins construite sur l'emplacement de l'actuelle chapelle sur un terrain légué à l'évêché de St Brieuc et de Tréguier par Mme Fourel, veuve d'un architecte et résidente de Sables d'Or.

La guerre de 1939-1945 passée, l'idée est reprise par les résidents se Sables d'Or de construire un lieu de culte. Une association type loi de 1901 dénommée "Association pour l'établissement d'un édifice culturel à Sables d'Or les Pins" est déclarée à la Sous-Préfecture de Dinan le 20 juin 1950 sous le numéro 592. Le président de cette association est un avocat du Conseil d'Etat Jean Nicolaÿ. Le 5 octobre suivant, l'association devient : "Association amicale pour l'édification d'un édifice culturel à Sables d'Or les Pins".

Le projet était alors de transférer les ruines de la chapelle Saint Sébastien, inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1922 sur le terrain occupé par la chapelle en bois. D'emblée, l'appui du Secrétaire d'Etat aux Beaux-Arts de l'époque, André Cornu, parlementaire des Côtes d'Armor et maire d'Erquy, est aquis.

Le projet échouera en 1953, l'Administration refusant une modification de l'édifice (il était prévu d'ajouter une nouvelle aile pour augmenter la surface) et n'octroyant aucune subvention pour cette opération de transfert.

L'association amicale pour l'édification d'un édifice culturel à Sables d'Or les Pins décide de charger l'architecte Henri Legey d'établir le projet de l'actuelle chapelle. La construction en incombe à l'entrepreneur Georges Alliaume de Plurien qui utilisera les services d'artisans de Plurien (menuisier, serrurier, électricien etc.)

L'architecte fait don de ses honoraires, des ouvriers font don de leurs heures de travail, les matériaux sont réglés à prix coûtant.

 

Ainsi, le 29 juillet 1956, la chapelle est inaugurée en présence de Monseigneur Coupel, évêque de St Brieuc et de Tréguier, de Monsieur le Recteur, du Maire de Pléhérel, de Monsieur Decorps, Président de l'association culturelle. Ainsi, Sables d'Or les Pins eut enfin une chapelle digne du culte.

Dans cette chapelle, trois oeuvres doivent retenir votre attention :

 

Au dessus du maître-autel, une très belle Vierge à l'enfant, très évocatrice de l'amour maternel, oeuvre de Madame Denise Ledoux-Lebard née Moreau, fidèle habituée de Sables d'or les Pins.

A gauche du choeur, une fresque de Notre Dame des Sables, oeuvre de Serge Zagli, peintre et habitué des Sables d'Or. Son père, Primo Zagli, tenait, sous les arcades, le "Primo's Bar" qui fit les beaux jours de la vie mondaine des Sables d'Or.

Au fond de l'église, une peinture non signée du martyr de Saint Sébastien représenté dans une posture inhabituelle qui ne manque pas d'originalité.

 

Les vitraux très lumineux sont l'oeuvre des maître verriers Rault de Rennes. Ils représentent les différents sacrements (baptême, ordre, eucharistie, extrême-onction) ainsi que des rappels très symboliques de la passion du Christ. Ils sont dus à la générosité de paroissiens (Mme Moreau, Mme Thiebault, ...)

 

Le cadre et sa vue sur la mer au bout du putting green, la sobriété de la chapelle, tout concourt à la sérénité et à la méditation.

L'entretien de cette chapelle, propriété du diocèse, est entièrement pris en charge par les paroissiens.

 

Retrouvez toutes les infos sur le site www.les-chapelles-de-frehel.net

Sommaire